Cyclisme

La plupart des touristes qui viennent ici pour faire du vélo parcourent le pays via la Route Nationale pendant au moins une partie de leur trajet. D’autres choisissent des routes plus accidentées et empruntent la route de montagne de Kjölur ou d’autres routes dans les Hautes Terres.

Faire du vélo dans les plaines

Réfléchissons à ce que vous devez garder à l’esprit lorsque vous faites du vélo dans les Basses Terres d’Islande, comme sur la célèbre Route Nationale. Outre le vélo lui-même, les vêtements jouent le deuxième rôle le plus important. Ici, en Islande, nous disons parfois qu’une brise légère se précipite car elle est souvent venteuse. De plus, les températures estivales peuvent chuter considérablement et le refroidissement éolien peut même amener les températures en dessous de zéro.

Gardez à l’esprit qu’en Islande, il y a peu ou pas de pistes cyclables ou de routes spécifiques. Vous roulerez donc soit sur des routes goudronnées dans des conditions variables, soit sur des pistes. Soyez très familier avec l’itinéraire que vous comptez emprunter afin de pouvoir évaluer correctement le type de vélo dont vous aurez besoin. Les vélos de ville ordinaires sont, par exemple, rarement adaptés en dehors des zones urbaines.

Faire du vélo dans les Hautes Terres

Lorsque vous faites du vélo dans les Hautes Terres d’Islande, il y a d’importantes choses à considérer car les conditions sont très différentes de celles auxquelles vous êtes habitués. Tout d’abord, il faut mentionner la responsabilité qui incombe au cycliste vis-à-vis de l’environnement islandais, qui est délicat car l’été est très court. Les routes, les pistes et les sentiers doivent être suivis car les vélos peuvent facilement nuire à la nature de la même manière que les voitures. Par conséquent, ne faites jamais de vélo hor-piste, même si cela peut être tentant. Si une situation vous oblige à traverser une zone sensible, il vous suffit de prendre le vélo et de le porter.

Si vous allez faire du vélo dans les Hautes Terres islandaises, vous ne devriez utiliser qu’un vélo avec amortisseurs. Ils rendent non seulement le trajet sûr, mais aussi plus agréable pour le/la cycliste.

En général

Les routes et les chemins dans les Hautes Terres d’Islande sont difficiles et en même temps très excitants. En dehors de cela, les vues n’ont tout simplement pas d’équivalent. Concentrez-vous sur le vélo et arrêtez-vous assez fréquemment pour prendre des photos ou profiter des sublimes paysages.

N’oubliez pas de donner à quelqu’un une copie de votre projet de voyage ainsi que des instructions concernant le moment où prendre des mesures si vous n’êtes pas joignable. Écrire votre nom dans un livre d’or n’est pas seulement une courtoisie, mais aussi une mesure de sécurité importante. Mais surtout, vous devez choisir un itinéraire adapté à vos capacités, profiter du voyage et rentrer sain et sauf chez vous.

  • Habillez-vous en fonction des conditions météorologiques. Laissez un itinéraire derrière vous et ne voyagez jamais seul en montagne.
  • Gardez un rythme qui correspond à vos compétences en vélo. Si vous n’avez plus le contrôle total du vélo, ralentissez.
  • Si quelque chose semble difficile ou dangereux, c’est probablement le cas.
  • Familiarisez-vous à l’avance avec l’itinéraire prévu et choisissez-en un en tenant compte de vos capacités. Apportez des appareils GPS, boussole ou des cartes.
  • Respectez l’environnement. Restez sur les chemins et les sentiers. Transportez votre vélo sur des zones naturelles sensibles.
  • Soyez un modèle pour les autres cyclistes.